Programme du corps fier, partie 2: posture

Dans mon dernier article, je vous ai présenté le “Programme du corps fier”. J’ai discuté de concepts généraux et suggéré quelques devoirs pour vous aider à démarrer. Dans ce prochain article, je vais aborder un autre aspect de la santé physique, votre mécanique corporelle ou la façon dont votre corps bouge.

Votre corps est une chaîne cinétique. Une blessure au pied peut entraîner au . La contracture dans un muscle peut résulter de la faiblesse dans un autre. Votre corps doit être en bon état de fonctionnement pour que la somme de toutes les parties puisse travailler ensemble avec aisance et harmonie.

Par exemple, beaucoup de gars passent trop de temps au gymnase à travailler leur poitrine, ce qui se traduit par des épaules arrondies. Ils se préparent à une blessure ou à un inconfort majeur au sujet de leur épaule plus tard dans la vie. C’est le rituel du lundi au gymnase: la poitrine d’abord. Pour un équilibre optimal, vous devriez tirer autant que pousser, c’est-à-dire autant de rangées d’haltères et de mouvements de type aviron d’haltères pour autant de mouvements de pressage de la poitrine. Idéalement, les muscles de votre dos devraient être capables de tirer tout le poids que la poitrine peut pousser. Mais ce n?est pas seulement le fait d?appuyer sur un banc qui peut être le résultat d?épaisses épaules. La plupart d’entre nous restons assis pendant une grande partie de la journée et, si vous vous asseyez devant un ordinateur devant un bureau, cette posture est une posture qui conduit à une position allongée, un dos arrondi, la tête et les épaules vers l’avant lors de la frappe.

Alors, quelle est la bonne posture? La position anatomique saine, vue de côté, ressemble à ceci: vous devriez être en mesure de tracer une ligne droite verticale à travers le point central de votre oreille, en passant directement par le point milieu du côté de votre épaule et le centre de votre hanche. Vous ne devriez pas pouvoir voir le haut de votre dos de côté et il devrait y avoir très peu de courbure dans le cou.

Si votre tête pique en avant de la ligne médiane du corps et si vos épaules sont arrondies vers l’avant et si vous pouvez voir vos omoplates de profil, vous devrez renforcer les muscles du dos qui impliquent de se rétracter (en tirant vers l’arrière). omoplates. Vous n?avez peut-être pas développé cette posture à partir de la banquette, mais il est possible que votre ratio entre la compression (étirement) et la traction horizontale (exercices du dos comme des rangées) ne soit pas égal et favorise la poitrine. Si votre posture n’est pas alignée comme décrit ci-dessus, privilégiez les mouvements de type aviron jusqu’à ce que le déséquilibre soit corrigé.

Tu te souviens de ce que ta mère disait? «Assieds-toi droit!» Et «Tiens-toi debout, les épaules en arrière, la tête en haut!» Elle avait raison. La posture est la clé d’une mécanique corporelle optimale et vous devriez enquêter sur votre posture, assise ou debout, ou engager une personne qualifiée pour évaluer votre posture et donner des conseils sur les exercices correctifs. Votre façon de marcher fait également partie de cette image.

De la même manière que je suggère de pousser autant que vous tirez (lignes), vous devez allonger vos muscles au moins autant que vous les raccourcissez. Je respecte beaucoup les écrits et les enseignements du coach de préparation physique, Ian King (qui a étudié pendant quatre ans), qui, après 20 ans dans l’industrie de la préparation physique, entraînait des équipes de rugby, l’équipe canadienne olympique de ski et des athlètes d’élite. conclusion. Ian a découvert que l’application de techniques d’ correctement appliquées aux athlètes avec lesquels il travaillait entraînait une réduction complète des blessures mécaniques sur le terrain ou dans le jeu. Si cela est le résultat d’ pour les athlètes qui pratiquent et pratiquent le sport comme une carrière, imaginez les avantages pour ceux d’entre nous qui ne pousserons jamais nos corps aussi durement.

En outre, plus vos fibres musculaires sont longues, plus votre croissance musculaire est importante. Des muscles courts et tendus limitent non seulement votre capacité à produire de la force et de la croissance musculaire, mais encore une fois, vous attendez une blessure. Un muscle serré réduira l’amplitude optimale de mouvement autour de l’articulation, causant le frottement des os contre l’os, l’usure de la membrane articulaire et le pincement des nerfs limitant le flux nerveux.

Donc que fais-tu? La connaissance, c’est le pouvoir, alors étudiez le sujet ou faites appel à un formateur compétent en mécanique du corps et capable de concevoir un programme adapté à vos besoins actuels. Posez-vous ces questions: «Est-il judicieux de soulever des poids qui dépassent mon poids si je ne sais pas du tout ce que je fais? Et, est-il possible que je puisse me blesser? Tout comme vous devez réussir un examen pour conduire une voiture, vous devez savoir ce que vous faites à votre corps, dans son état actuel, lorsque vous commencez un programme d’ .

Suivant:

Dans les deux prochains articles, je vais vous enseigner ce que vous devez savoir sur les et sur la routine d’étirement général du haut et du bas du corps. Après cela, vous pouvez vous attendre à la première étape de l’entraînement en force du programme Corps fier.