Conseils de perte de poids pour survivre à Noël

Nous avons tous été conçus pour être gros. Ennuyeux mais vrai; nos ancêtres n’ont jamais su si cela allait être un festin ou une famine. Donc, pendant les fêtes, ils mangeaient et grossissaient. Lorsque la famine est arrivée, toutes les réserves de graisse ont été utiles.

Bien sûr, le fait qu?ils aient un mode de vie très actif leur a aidé. Pendant la période des fêtes, ils développaient des muscles et des os, ainsi que de la graisse. Ils disposaient donc de corps bien rembourrés et résistants à la famine.

La vie au XXIe siècle exige un métabolisme différent, car nous sommes toujours entourés de festin et la seule famine est un auto-imposé. Cela va à l?encontre de tous nos instincts d?homme des cavernes, jeûner au milieu de la nourriture.

Pour beaucoup d’entre nous, Noël est véritablement un festin. Alors, le jour de Noël, détachez votre ceinture, donnez-vous à manger et préparez-vous à vous sentir grosse. Seul un killjoy sera alors à jeun. Et voici quelques conseils pour survivre en mode non gras jusqu’au festin d’hiver:

* Si vous aimez les pâtés en croûte, ne les achetez pas avant le grand jour. Vous les aurez deux semaines plus tôt et les garderez? Tu plaisantes Vous savez que vous voudrez goûter «un seul» et c’est en descente. Et à près de 300 calories par tourte, vous ne pouvez vous le permettre.

* Certaines friandises de Noël, par exemple les noix, sont saines, mais seulement si vous les mangez en quantités infimes. Une collation est deux noix du Brésil, pas le sac entier. Mieux encore, achetez ceux qui ne sont pas écossés, au moment où vous y entrerez, vous aurez perdu votre appétit.

* Voir avec dédain les friandises sucrées telles que fruits confits, délices turcs, amandes sucrées et autres sucreries. Ils font un bon Noël dickensien, mais évitez-les à moins que vous ne vouliez un tour de taille pickwickien. Ne pensez pas que vous en aurez juste un, car une fois que vous aurez commencé, vous pourriez vous lancer pour le lot. Et ensuite, vous devez en acheter plus (voir ci-dessus).

* Si vous ne pouvez pas résister aux décorations en chocolat sur l’arbre, ne les achetez pas. Nous n’avons pas pendant des années. Les calendriers de l’avent chocolat sont aussi sortis. Le chocolat en eux a normalement le goût de la cire de bougie mais cela ne rebute pas le chocoholic dédié. Nous fabriquons un sapin de Noël en chocolat (non, il ne fait pas 6 pieds de haut!) Et il se mange entre Noël et le Nouvel An. Vous ne pouvez pas en cacher quelques-uns sans que cela soit évident.

* Si stressants soient-ils, n’utilisez pas de nourriture pour votre confort. Pensez plutôt à des moyens imaginatifs de les mélanger avec des arbres de Noël *, ou inventez un jeu dans lequel ils doivent créer une maison de poupée avec des cartes de Noël, ou planifiez des décors ingénieux pour placer des parents irritants les uns à côté des autres? mange ton chemin hors d’aggravation.

Rappelez-vous que c’est censé être amusant. Allez-y doucement avec l’alcool, mais le grand jour, détendez-vous et profitez-en. Sortez le chapeau idiot du biscuit et déterminez qui est le mieux placé pour manger les restes (indice – ce n’est pas vous).

Joyeux Noël à tous!

Pour mémoire … je ne préconise pas la violence contre les êtres chers, quelle que soit leur provocation.

(c) 2008 Liz Copeland